La CSE, un leader du BTP présent en Afrique de l'Ouest

L'émission "Réussite", co-produite par le Groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse, s'est intéressée à Aliou Sow, le fondateur de la Compagnie sahélienne d'entreprises, un leader du BTP présent en Afrique de l'Ouest.

Terrassement au nord du Sénégal, échangeur à deux fois trois voies au Nord de Dakar, complexe de bureaux et d’appartements au cœur de la capitale, palace sur la corniche de la presqu’île du Cap-Vert, chantiers au Mali, au Burkina Faso, en Sierra Leone et au Liberia… qu’elles sont lointaines les années de fondation de la Compagnie sahélienne d’entreprises (CSE). À l’époque, en 1970, le fondateur de la société familiale de travaux publics, Aliou Sow, débute la société familiale à la sueur du front avec la manutention de briques et d’agglomérés, en faisant le pied de grue sur les chantiers au petit matin.

Une fondation rendue possible après qu’un ami banquier a investi 5 millions de francs CFA, soit environ 10 000 dollars à l’époque. Un capital initial qui a bien fructifié depuis. Aujourd’hui, la CSE réalise un chiffre d’affaires de 100 milliards de francs CFA et se veut un groupe de BTP 100% africain en Afrique de l’Ouest. Pour ce faire, préférence est donnée aux Africains dans le personnel de l’entreprise, comme parmi les 90 ingénieurs qui coordonnent chacun des chantiers. À 80 ans, le patron vient de passer la main. Mais garde un oeil attentif au développement de la compagnie.

Un capital initial qui a bien fructifié depuis. Aujourd’hui, la CSE réalise un chiffre d’affaires de 100 milliards de francs CFA et se veut un groupe de BTP 100% africain en Afrique de l’Ouest. Pour ce faire, préférence est donnée aux Africains dans le personnel de l’entreprise, comme parmi les 90 ingénieurs qui coordonnent chacun des chantiers. À 80 ans, le patron vient de passer la main. Mais garde un oeil attentif au développement de la compagnie.